Aller au contenu principal

Projets de recherche

Ce projet de recherche vise à déterminer les prédicteurs d'une mauvaise perception de la parole dans le bruit dans l'enfance en explorant plus particulièrement le développement du traitement auditif. Ce projet vise spécifiquement à caractériser les mécanismes sensoriels et non-sensoriels impliqués dans le développement de la perception de la parole dans le bruit chez les enfants normo-entendants et malentendants.
2016

Le langage humain a longtemps été considéré comme un système mental abstrait, discret et symbolique, séparé de ses implémentations physiques.

Notre environnement visuel quotidien est prévisible même si des aspects particuliers peuvent varier d'une situation à l'autre. Les schémas mentaux des scènes sont construits dans une interaction avec notre environnement visuel et ces schémas nous aident à extraire très rapidement la signification globale d’une scène particulière, c’est-à-dire ce qu’on appelle le Gist (l'idée essentielle).
Jusqu'à récemment, il y avait peu de preuves concernant Comment et Quand les enfants monolingues commençaient à intégrer les mots dans un système sémantique interconnecté et comment ils développaient un système sémantique de type adulte codant les relations entre les mots.
Notre projet vise à déterminer quels facteurs cognitifs et développementaux contribuent à l'activation des schémas cérébraux pendant l'apprentissage et la reconnaissance des mots chez les jeunes enfants en utilisant la technique du potentiel lié à l'événement (ERP).
2013 - 2015

Les nourrissons commencent leur aventure linguistique bien avant la production des premiers babillages. Ils assimilent déjà la parole qu’ils entendent in utero. Comment l’expérience linguistique précoce et les capacités perceptives initiales s’influencent-elles mutuellement pendant l’acquisition du langage ? Ce projet se propose de répondre à cette question fondamentale dans un contexte où comportement et cerveau se conjuguent.

2011-2014
Comprendre comment les nourrissons humains apprennent leur langue maternelle rapidement et sans éducation formelle a été une des questions les plus fondamentales en sciences cognitives pendant les cinq dernières décennies. Loin d'être résolu, le problème continue de défier les chercheurs et d’intriguer le grand public. Les acquisitions les plus précoces, c’est-à-dire les connaissances et les capacités des nourrissons préverbaux, sont particulièrement peu connues.