Aller au contenu principal

Ce projet de recherche vise à explorer le traitement des composantes acoustiques des sons de parole et son interaction avec le développement phonologique durant la petite enfance. Est-ce que les informations acoustiques du signal de parole sont traitées et utilisées (pondérées) de la même manière chez le tout petit que chez l'adulte? Durant la 1ère année de vie, les enfants deviennent meilleurs à distinguer des contrastes phonétiques de leur langue native mais ne montrent pas la même amélioration pour des contrastes non-natifs. Notre projet de recherche fait l'hypothèse que l'exposition auditive au signal de parole d'une langue donnée favorise le traitement et renforce le poids de certaines informations acoustiques. En plus d'une approche psycholinguistique classique, ce projet utilise de récents modèles du traitement auditif humain issus de la psychoacoustique afin de mieux décrire les composantes sonores de la parole. Nous utilisons aussi des outils de neuroimagerie, comme l'EEG ou la NIRS, pour mesurer les mécanismes auditifs neuronaux soutenant la perception de ces informations acoustiques pendant le développement précoce de l'enfant.