Aller au contenu principal

La disposition à croire les informations communiquées (ou confiance épistémique) joue un rôle central dans le développement cognitif humain. Elle est une source extraordinaire d’information qui permet aux individus d’apprendre des autres, plutôt que de tout découvrir par eux-mêmes. En ce sens, la confiance épistémique est cruciale pour la transmission de connaissances et de croyances dans vaste ensemble de domaines, tels que la science, les techniques, la religion ou la morale. La confiance épistémique est également au coeur du développement cognitif, en rendant possible l’acquisition de connaissances en contexte pédagogique formel ou informel. Ce projet vise à établir les fondations de cette forme de confiance, extraordinairement développée dans l’espèce humaine, aux cours des deux premières années de vie. Pour ce faire, ce projet va s’appuyer sur une combinaison de mesures neurales et comportementales (occulométrie, écran tactile, EEG), associée à des méthodes d’observation systématique de l’environnement linguistique des participants. Le projet testera des populations clés au plus jeune âge possible . Trois axes de travail complémentaires étudieront le role de (i) la maturation et (ii) des facteurs environnementaux dans l’émergence de la confiance chez le nourrisson, ses bases motivationnelles et leurs relations aux récompenses externes , et le développement de la confiance dans des conditions adverses. Dans son ensemble, le projet vise donc à fournir une étude systématique des fondements de la confiance épistémique humaine et de son role unique dans la cognition humaine.